HOME
fr
fr


Fox Infographie
A Propos     Les News     Le-Blog     Galeries      Coup-de-Coeur   

Le BLOG 1 de Michèle BEGUIN
LA JOAILLERIE TRADITIONNELLE INDIENNE ET L’AYURVEDA


image

Née avec l’Inde, la médecine Ayurvédique -Science de la vie- a élaboré un abondant réseau de soins médicaux encore peu connus en Occident et qui sont d’une grande précision. L’Ayurveda possède plusieurs méthodes curatives. L’une d’entre elle, le Marma Chikitsa, couvre les points de Marma: points d’énergie et de convergence des muscles, tendons, nerfs, chair, veines, artères, os et articulations. Ces points d’énergie sont d’une importance capitale pour la santé d’un être humain. Ils sont utilisés pour stimuler les organes et le système interne du corps, en absorbant les vibrations d'agents externes et les diffusent dans tout le système qui en bénéficie ; en outre, reliés aux différents organes et tissus où coule l’énergie vitale -Prana- ils dirigent notre système psychique. En Inde on pense que les forces cosmiques de l’Univers sont présentes en quantités infimes dans les métaux et les pierres, précieuses ou non, et que ces énergies cosmiques cristallisées sont nécessaires à l’équilibre d’un être humain. C’est sur les points de Marma que cette énergie cosmique doit être placée sous forme de pierres qui y sont apposées pour un effet maximum.
A travers les siècles, la bijouterie Indienne a maintenu un haut niveau esthétique, une qualité élevée et une créativité unique au monde. Au-delà de ces qualités indéniables, la bijouterie Indienne est liée aux valeurs de la vie de ce pays : la croyance profonde d’être relié aux planètes par l’Astrologie et la pratique de l’Ayurveda qui enseigne comment être en accord avec le monde en observant une hygiène correcte avec une nourriture équilibrée, une prévention des maladies et guérison selon son type propre. L’utilisation les végétaux et des minéraux sous toutes leurs formes est prépondérante ; par exemple, l’absorption d’eau où une poudre de métal a séjourné pendant toute une nuit ou une eau contenue pendant plusieurs heures dans un gobelet fait du métal prescris par le "Ved" ou médecin ayurvédique.

image

Une autre façon de profiter de la puissance des pierres est de les porter aux endroits adéquats du corps. Les métaux précieux sont divisés entre l’argent, métal froid lié à la lune, réserve d’ambroisie et l’or, extension du soleil. L’or, métal chaud, est porté par les citadins sédentaires tandis que l’argent est le métal des paysans, menant une vie rurale. A part cela, une liste de seize bijoux a été élaborée pour être portés à des endroits spécifiques protégeant ou guérissant celles qui les portent. Toute la bijouterie féminine suit cette tradition. Paysannes ou citadines, les femmes portent le même nombre de bijoux du sommet de la tête -siège de la béatitude- aux orteils avec les bagues de pieds qui ont une fonction de protection. « La bague d’orteil contrôle la colère et garde une femme calme »… tous ces bijoux sont placés aux points de Marma. Pour effet optimum, une pierre doit toucher la peau à un endroit sensible –plexus- ou sur le doigt adéquat relié à l’organe déficient. La lumière passant à travers cette pierre est diffusée dans tout le corps jusqu’à l’endroit à fortifier.
Le Marma Chikitsa, selon la très vieille méthode des vibrations, utilise les pierres comme thérapie. C’est à un spécialiste de choisir la meilleure pierre du calibre voulu qui produira la vibration nécessaire à la guérison d’une maladie et restaurer le rythme naturel du corps On dit que porter tous les bijoux traditionnels Indiens, de la tête aux pieds, renforce la santé du porteur. Toute cette bijouterie est pensée et exécutée avec le plus haut soin pour que le point de Marma qui les recevra, garde le courant d’énergie dans le corps. Tous les sept plexus ou Chakras sont activés par le port d’un bijou spécifique.
L’harmonie de l’esprit et l’équilibre parfait du corps sont le résultat d’actions combinées, d’un dessin traditionnel et symbolique avec les qualités des pierres… Parallèle à ceci, la liste des bijoux rituels devint la liste traditionnelle des seize pièces à posséder et porter. La créativité stimulante des bijoutiers Indiens les a conduit à produire de superbes joyaux pour illustrer cette liste. De nos jours le mot ‘Ayurveda ‘ est certes connu mais surtout pour ses massages, et il n'y a que le livre « The dance of the Peacok qui esquisse cette théorie. Le sérieux de mes propos ont été soumis à un professeur de l’Institut National d’Ayurveda de Jaipur Mon but n'est pas de faire un catalogue de bijouterie mais provoquer par ces photos, le rêve que confèrent ces bijoux.



signature michele beguin

A Propos de Michèle Béguin

CNIL:1050096 2004 © Michèle Béguin